Depuis ces 20 dernières années, l’Occident s’intéresse de près au Feng Shui. Et cette tendance ne fait que prendre de l’ampleur car nous sommes de plus en plus nombreux à rechercher de nouveaux moyens d’améliorer notre bien-être et de nous sentir plus heureux.
Malheureusement, cet enthousiasme et cette frénésie pour le Feng Shui s’avèrent n’être qu’un avantage mitigé. Du côté positif, les gens ont commencé à s’intéresser au Feng Shui et veulent en apprendre plus. Mais du côté négatif, le manque de contrôle et de règlementation ont permis à cette maladie que j’appelle le Pop Feng Shui de se répandre comment une traînée de poudre.

En conséquence, il est difficile pour une personne novice de s’y retrouver, entre toutes ces « écoles ». Confusion et inconsistances sont au rendez-vous. Ce qui, entre nous, affecte la réputation de la discipline et des praticiens.

Tout ceci vient en fait des différences culturelles fondamentales entre l’Orient et l’Occident. Chacune de ces cultures approche la Vie et la conscience de soi de manière totalement différente, voire opposée parfois. Et, bien que l’Orient et l’Occident essaient de se rencontrer, il nous faut chacun venir à ce rendez-vous en étant bien préparé, éduqué, pragmatique et enclin à faire des compromis pour pouvoir nous comprendre.

Lorsque le Feng Shui Classique a frayé son chemin vers l’Ouest, plus particulièrement dans les années 70, après la fin de la Revolution Culturelle en Chine, sa pratique originelle s’est métamorphosée en quelque chose de totalement différent, histoire de correspondre aux besoins présents en Occident. Perdant ainsi au passage beaucoup de ses principes de base et techniques fondamentales. C’est un bien triste exemple de « traduction infidèle » – ou Lost In Translation si vous préférez.

Prenez le Yoga – c’est également un excellent exemple, ça, le Yoga. A l’origine, le Yoga est une discipline spirituelle et ascète hindoue; qui comprend, entre autres, des techniques de contrôle de la respiration, de la méditation, ainsi que l’adoption de postures spécifiques, les asanas, dont le but est de soutenir et d’énergiser la santé physique et mentale. Hélas, tout comme le Feng Shui, le yoga est devenu la dernière chose à la mode, et il est mis à toutes les sauces! J’ai récemment vu passer une annonce pour faire du Yoga-bière, qui vous propose de faire du Yoga en consommant quelques pintes! Avouez qu’on est bien loin de la pratique physique et spirituelle originale du Yoga. Ca en serait risible si ce n’était pathétique.

Bien sûr, il est naturel de voir d’anciennes pratiques se moderniser ou se réinventer dans le contexte actuel. Restons néanmoins vigilants à ne pas en perdre la quintessence dans ce processus de rajeunissement.

Or, c’est ce qui s’est passé avec le Feng Shui que nous « connaissons » actuellement en Europe. Avez-vous déjà entendu parler, ou vu passer des articles ou des images Pinterest sur « La Mode Feng Shui » ou « Le Feng Shui de votre Portefeuille » ou « Le Feng Shui dans votre voiture/dans l’avion », j’en passe et des meilleures! Evidemment, tous ces soi-disant trucs et astuces Feng Shui n’en sont pas, du Feng Shui! Non seulement, ce ne sont que des attrape-nigauds, mais ils peuvent s’avérer dangereux et irresponsables.

Aujourd’hui, les étagères de nos libraires croulent sous de (très jolis, je l’admets volontiers) livres de Feng Shui; et il ne vous faudra pas déployer beaucoup d’effort pour trouver sur la Toile une pléthore d’articles du style « Feng Shui Do-It-Yourself » ou « Rendez votre salon Feng Shui grâce à ces 10 trucs ». La facilité avec laquelle ces informations (erronées) se répandent dans notre environnement hyper connecté et rapide n’incite pas réellement les lecteurs à faire un effort pour en rechercher la véracité. Au bout du compte, personne n’est vraiment responsable pour la diffusion de telles âneries. Et tout le monde peut écrire n’importe quoi sur le Feng Shui, en totale impunité.

Ce qui nous demande le plus d’effort, à nous, les praticiens en Feng Shui Classique, ce n’est pas tant de convaincre les plus sceptiques que le Feng Shui fonctionne, mais plutôt de démonter une à une la myriade de fausses pratiques qui ont contaminé les gens.

Voici donc un guide, qui a pour but de séparer le bon grain de l’ivraie, en l’occurrence les pratiques qui appartiennent au Feng Shui Classique de celles qui relèvent de ce Feng Shui-comique que j’appellerai Pop Feng Shui.

Feng Shui Classique

Le Feng Shui Classique est une pratique très ancienne, imprégnée par la culture Orientale et originaire de Chine. Tout comme le Yoga, l’Ayurveda ou la Médecine Traditionnelle Chinoise, le Feng Shui Classique descend d’une longue lignée complexe de savoir et de philosophie interdisciplinaire. Ainsi, le Yin et le Yang et les 5 Eléments, les deux principes fondamentaux du Feng Shui, remontent a 4500 ans avant JC. A titre de comparaison, en Europe, c’est l’âge du néolithique moyen – le début de la construction des alignements mégalithiques de Carnac date de 4700 avant JC.

Avant d’aller plus loin, il est primordial de se souvenir que le Feng Shui est essentiellement une pratique macro-environnementale, c’est-à-dire que l’environnement extérieur revêt une importance cruciale. Bien plus que l’intérieur d’un bâtiment. Et, a fortiori, de la couleur des murs.

Pour commencer, le Feng Shui Classique se ramifie en deux branches principales: San He, également connue sous l’appellation de l’Ecole de la Forme; et le San Yuan, plus connue sous le nom de l’Ecole de la Boussole. Examinons-les de plus près.

San He – Ecole de la Forme

Les Formes, ou plus exactement, le paysage environnant, est considéré comme la pratique la plus ancienne de Feng Shui (surprise: hé oui, à l’époque, on ne s’intéressait absolument pas au bâtiment, mais uniquement à l’emplacement où il devait être construit). Par « Formes » ou « environnement » on fait donc explicitement référence à l’aspect esthétique de l’environnement: les montagnes, les collines, le terrain, la topographie, les lacs, les rivières, mais aussi les autres éléments construits (plus tard) par la main de l’Homme, comme les bâtiments, les ponts, les routes, etc.
Pensez aux transactions immobilières: l’emplacement physique d’un bien (son code postal ou son voisinage) a un effet direct sur la valeur immobilière d’un bâtiment ou d’un terrain (la même maison ne se vend pas au même prix si elle est à Frameries ou à Uccle, n’est-ce pas?). C’est le principe que l’on retrouve derrière l’Ecole de la Forme: plus l’environnement est luxueux, plus cher est le bien. Et en terme de Feng Shui, c’est l’accès au Qi qui détermine si un environnement est « cher » ou pas.

Beaucoup de personnes mal informées s’imaginent que le Feng Shui consiste seulement à changer quelques meubles de place, à peindre sa porte d’entrée en rouge, à désengorger son intérieur ou à mettre des cristaux dans le coin Amour. C’est hélas une façon de penser assez simpliste, et, qui plus est, totalement erronée. Le Feng Shui Classique, et l’Ecole de la Forme en particulier, consiste à observer, à examiner, à évaluer la composition géographique d’un site, et, grâce à quelques formules, à identifier et à choisir les lots les plus propices, soit ceux qui ont le meilleur accès au Qi. Ce système est donc particulièrement approprié si vous cherchez un terrain pour y construire une maison, un bureau, ou n’importe quel autre bâtiment. Et il s’utilise bien avant que l’architecte ne trace la première ligne sur un plan.
On fait donc appel aux techniques de l’Ecole de la Forme pour s’assurer que le bien bénéficiera d’un accès qualitatif au Qi sur le Long terme. Mais l’inconvénient du long terme, c’est que les effets sont quasiment imperceptibles tant ils sont étalés dans le temps. Si vous cherchez à profiter d’effets immédiats, c’est au système San Yuan – l’Ecole de la Boussole, qu’il faut vous adresser.

San Yuan – Ecole de la Boussole

En réalité, San Yuan veut dire « Les 3 cycles » (mais elle est mieux connue sous l’appellation, incorrecte, de l’Ecole de la Boussole. Je conserve cette appellation ci-après pour deux raisons: la première, c’est que c’est déjà assez complique comme ça; la seconde, c’est que c’est mieux pour mon référencement naturel 🙂 ), et, ceci dit en passant, les consultants qui pratiquent l’Ecole de la Forme utilisent également une boussole… ah, les âffres des mauvaises traductions!
Bref, là où l’Ecole de la Forme se concentre sur les aspects visibles et observables de l’environnement et qu’elle est plus appropriée au long terme, l’Ecole de la Boussole (ou San Yuan) évalue la qualité invisible (à l’oeil nu) du Qi.
Dans ses principes, l’approche de l’Ecole de la Boussole estime que le Temps et l’orientation d’un bâtiment exercent également une influence sur la qualité du Qi. On pourrait résumer ce principe comme suit: Environnement + Temps + Orientation = Résultats. Ces nouvelles données, Temps et Orientation, se retrouvent sur la boussole typique qu’utilise un consultant en Feng Shui (conseil gratuit: si votre conseiller en Feng Shui vient chez vous sans boussole… eh bien, ce n’est pas un conseiller en Feng Shui!).

Le facteur Temps

Qu’est-ce que le Temps? Question philosophique s’il en est! 🙂 Prenons un exemple: notre corps. Il est soumis au temps qui passe. Je suis moi-même, le même individu du jour de ma naissance à celui de ma mort. Pourtant, mon corps, lui, a changé au cours de cette vie. Je n’ai pas les mêmes capacités à 20 ans qu’à 60, car le temps a fait son oeuvre, comme dirait l’autre. Il en est de même pour le Qi. Sa qualité n’est pas immuable; elle varie en fonction du Temps, ou des cycles du Temps (d’où le nom de San Yuan, les 3 cycles).
Grâce à ses formules, l’Ecole de la Boussole peut déterminer et prévoir quelle influence le Qi exerce sur un bâtiment et ses occupants à un moment donné.

L’orientation spatiale

Elle est matérialisée en Feng Shui par la boussole bizarre que nous utilisons, appelée Luo Pan. Des livres entiers lui sont consacrés, aussi je ne vais pas m’étendre trop sur ce sujet. Il suffit de dire qu’elle ne fait pas qu’indiquer le Nord, mais que c’est une vraie mine d’information pour le praticien.

Assemblés comme les variables d’une équation, le Temps et l’Orientation du bâtiment permettent au consultant en Feng Shui de déterminer précisément la nature du Qi qui influence les occupants d’un bien. Et comme vous le savez, le temps ne s’arrête jamais! C’est pourquoi cette branche du Feng Shui est souvent considérée comme étant plus dynamique que l’Ecole de la Forme. Grâce à l’Ecole de la Boussole, il est possible d’obtenir des résultats à court ou moyen terme.

J’insiste sur le fait que l’Ecole de la Forme et celle de la Boussole ne s’excluent pas mutuellement! Bien au contraire, elles se complètent et s’associent pour générer des résultats à court, moyen et long terme.

Comme nous l’avons vu, le Feng Shui Classique est un système méthodique et presque mathématique.

Bonheur instantané – le Pop Feng Shui

Dans notre approche occidentale, nous considérons que le bonheur est une récompense immédiate et tangible: « je le veux, pour hier ». Nous voulons être heureux… mais sans faire d’efforts, sans devoir attendre. Donc, tout système qui propose une solution simple, rapide et exécutable séduira le plus grand nombre. Et pour faire cela, le Feng Shui a été passé à la moulinette et on n’en a gardé que les morceaux les plus facilement digérables par les masses.
C’est le cas du fameux Bagua des 8 Aspirations: une taille unique pour toutes les maisons, la même réponse pour tous: vous avez des problèmes d’argent? placez 9 pièces dans votre secteur Argent et le problème est résolu. C’est quand même beaucoup plus facile que de rechercher les points d’eau naturellement présents dans votre voisinage, de prendre les directions à la boussole et de calculer si l’orientation de votre maison vous permet de recevoir ce Qi.
En plus, ce Bagua des 8 Aspirations, il est plus joli, avec plein de couleurs. Et il ne suffit que de 300 mots dans un article pour l’expliquer! Bref, il est plus facilement marketable que le Feng Shui Classique. C’est d’ailleurs pour cette raison que vous ne trouverez pas sur les étagères des librairies de livre traitant du Feng Shui Classique: il n’est pas assez flashy, il est trop technique et s’adresse à des connaisseurs.
Néanmoins, il n’y a rien de plus éloigné du Feng Shui Classique que ce Pop Feng Shui. Rien dans sa méthodologie, dans son application ou dans ses techniques ne relève du Feng Shui véritable.

Je reconnais cependant une qualité à ce Pop Feng Shui – une et une seule: il a permis de faire connaître le mot Feng Shui au monde Occidental, et a suscité de l’intérêt pour le sujet. A nous maintenant, les praticiens du Feng Shui Classique, de saisir la balle au bond pour enseigner ce qu’est réellement le Feng Shui et apporter une aide efficace aux personnes qui y sont sensibles.

Vos projets méritent d’avoir un bon Feng Shui.

Améliorons-les ensemble!

Envie de plus de conseils en Feng Shui?
Inscrivez-vous à la Newsletter!

Vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par Zéfirs?

Rendez-vous sur la page Nos services pour un descriptif détaillé!

Vous souhaitez contacter Zéfirs?

Le formulaire Contact est à  votre disposition!

Vous avez une question précise?

Consultez les FAQ, la réponse s’y trouve peut-être déjà !

Vous souhaitez en savoir plus sur le véritable Feng Shui?

Les articles du blog sont là  pour ça! Vous y trouverez une foule de trucs et astuces simples… et véridiques!

Leave a Reply